Chroniques Sérivores, Séries

Gilmore Girls

« So…it’s a show? RORY: It’s a lifestyle. LORELAI: It’s a religion. » Saison 01 Épisode 14

Tout a commencé de façon plus ou moins anodine, suite au visionnage de cette vidéo, un des personnages m’a particulièrement frappée, pas l’oracle mais bien le pèlerin qui vient en quête de solution « Je suis une pauvre ex-étudiante au chômage et… ma maman me manques »  Et c’est là que la révélation s’est faite, en même temps que l’oracle présente son coffret DVD baigné d’un halo de lumière j’ai su qu’il fallait, moi aussi, que je me plonge dans le monde merveilleux des Gilmore. (Parce que oui, je suis une pauvre étudiante et que ma maman me manque parfois).

tumblr_nhjxqsizzt1ri30sgo5_400
Merci grand oracle pour ce conseil avisé

Est ensuite venu la partie technique : 7 saisons ça peut décourager et honnêtement c’est exactement ce que ça m’a fait. Et c’est là, environ 6 mois plus tard, que le dieu Netflix est entré dans ma vie avec la promesse des sept saisons disponibles et même d’une huitième inédite ! L’été arrivait et je savais alors quelle était ma mission.

C’est donc 2 mois et 500 sms envoyés à ma meilleure amie plus tard que je finissais ce marathon avec une seule hâte : être en novembre pour recommencer.

tumblr_nhjxqsizzt1ri30sgo6_400
Moi à la fin de l’été

Gilmore Girls est l’anti série par excellence. Elle va à l’encontre de tout ce qui se fait aujourd’hui. Pas de suspens, pas de mort, pas de pouvoir ou de surnaturel. Juste le quotidien quelque peu haut en couleur d’une famille en soi plutôt ordinaire dans une petite ville de la côte est des États-Unis. Je n’arrive pas à vous citer une série qui ressemble de loin à ça, diffusé aujourd’hui.

A vrai dire il y en a bien une mais je ne suis pas sûre qu’on puisse utiliser Bunheads comme exemple pertinent. Déjà parce qu’elle a été annulé un peu brutalement et surtout parce que c’est une autre création de Amy Sherman-Palladino, la showrunneuse originale de Gilmore Girls. Donc non, ça compte pas (mais ça reste une super petite série j’en reparlerais sûrement).

Mais alors de quoi ça parle ?

Comme le titre l’indique, des filles Gilmore. A savoir Lorelai et sa fille Lorelai (dite Rory). Je pense qu’il est important de commencer par ce point car il reflète très bien les deux personnages : Lorelai et le genre de personne à appeler sa fille d’après elle-même, elle l’a élevée seule alors qu’elle n’avait que 16 ans au moment de l’accouchement. Elle s’est enfui de chez elle et garde encore un rapport conflictuel avec ses parents. Et Rory à la fois copie conforme de sa mère mais en même temps beaucoup plus.

Le point le plus important c’est qu’il ne passe rien et en même temps beaucoup.

Rien, dans le sens où on ne trouvera pas de grand arc narratif avec un méchant que l’on combat dans un combat final à la fin de la saison, il n’y a pas d’évènements incroyables qui changent la donne et beaucoup dans le sens où la vie de nos habitants préférés n’est pas ménagée et qu’il se passe toujours quelque chose dans les rues de Stars Hallow.

Dans le monde merveilleux de Star‏ Hallow, tout le monde se connaît, le café coule à flot et la filles de la famille Gilmore parlent tellement vite qu’on s’étonne parfois qu’elles arrivent elles-mêmes à suivre le fil de leur conversation. On y organise environ une bonne demi-douzaine de festivités, toutes les deux semaines environ (au choix : marathon de tricot, marathon de danse, fête de la fondation de la ville avec reconstitution…). Le moindre changement entraîne forcément une réunion de la ville où tous les habitants sont conviés pour débattre (au choix encore : choix du troubadour officiel de la ville, changement de la carte de chez Luke, installation d’un feu sur une route déserte…) Alors imaginez bien qu’en 7 saisons il s’est passé beaucoup de choses !

Chaque épisode nous raconte les péripéties toujours plus extraordinaires de nos deux Lorelai et de leurs voisins. Chaque fois qu’elles quittent Star Hallows c’est pour nous une sorte de rappel à la réalité : le village est bel et bien une bulle et le monde autour ressemble malheureusement bien trop au nôtre.

Gilmore girls c’est un microcosme en sept saisons qui développe tellement de thèmes qui ne le fait pas forcément bien partout. C’est une ambiance qui sent bon les années 2000 et leur goût vestimentaires hasardeux. C’est une histoire juste qui tente de ne pas juger et qui ne se moque pas de ses personnages. Elle les fait grandir et mûrir de façon parfois brutale mais souvent juste et toujours sincère. A celle qui comme moi on connut la vie de communauté à la campagne vous allez regarder avec une certaine sympathie ce petit bout de monde qui vit sans se soucier des autres.

tumblr_o98tu9jldb1swwmk5o1_r1_400
Moi, le jour de la sortie de la nouvelle saison

Je vous laisse avec l’extrait dont est tiré la citation de tout en haut, j’ai des courses pré-marathon à faire.

Je vous dis au 25 novembre pour la suite !

 

 

Ps: Tous les gifs utilisés sont issus de la chaine des Showrunneurs allez faire un tour 😉

tumblr_o98tu9jldb1swwmk5o1_r1_400

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s